youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

Socialist Fightback Student Web banner

La victoire de Donald Trump et la faillite du « moindre mal »

Manifestation contre TrumpLa victoire de Donald Trump a envoyé une onde de choc aux quatre coins du monde. Le Washington Post évoque un événement « cataclysmique ». Il faut dire que ce quotidien américain avait, des mois durant, annoncé une « confortable » victoire de Clinton, comme l’avaient d’ailleurs fait la plupart des « experts » des autres grands médias. Clinton était leur candidate, la candidate de l’establishment. Elle avait le soutien des sections décisives de la classe dirigeante américaine, qui considéraient le milliardaire populiste et réactionnaire Donald Trump comme trop instable, imprévisible et provocateur.

« Bienvenue au Maroc, ici nous broyons les gens ! »

Manif Maroc Mouhcine KikriOutrés, des dizaines de milliers de Marocains sont descendus dans les rues le weekend dernier, après qu’un vendeur de poisson ait trouvé la mort, broyé par un camion poubelle alors qu’il tentait de récupérer sa marchandise confisquée par la police locale. Des images du corps broyé, gisant dans le camion, ont été postées sur les réseaux sociaux et ont déclenché une vague de réactions indignées.

L’impossible cessez-le-feu en Syrie

Après le marathon diplomatique de la fin de l’été, un énième cessez-le-feu a été conclu le 10 septembre dernier. Il est entré en vigueur deux jours plus tard, mais s’est effondré en moins d’une semaine, dans un concert d’accusations mutuelles entre les Etats-Unis et la Russie.

La faillite du système politique des États-Unis

trump clinton speechesLe 8 novembre prochain, les citoyens américains iront choisir leur président – un raciste ou une menteuse ; un milliardaire ou une corrompue. On ne peut pas vraiment parler d’un choix. Les Démocrates et les Républicains sont « les deux ailes droites du parti des propriétaires », comme l’écrivait Gore Vidal. Ce sont deux partis bourgeois. Quel que soit le résultat, les jeunes et les travailleurs enverront, une fois de plus, un ennemi de classe à la Maison-Blanche.

 

Avortement : riposte des femmes polonaises contre l’Église et l’État

Femmes PologneLes femmes polonaises ont organisé de magnifiques manifestations et actions de grèves à travers tout le pays, le lundi 3 octobre. Elles s’opposaient à la proposition de loi qui voudrait interdire l'avortement, quelles que soient les circonstances, y compris en cas de viol, inceste ou risque pour la vie de la mère. Même dans ce pays où l’Église catholique est si puissante et où le parti de droite conservatrice Droit et Justice a pris le pouvoir, il y a tout juste un an, la volonté de lutter est toujours bien vivante et s'exprime de manière explosive.