youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

Socialist Fightback Student Web banner

Notre camarade emprisonné en Indonésie : appel aux dons et aux messages de solidarité !

#FreeHakamAndAgusLe matin du 7 avril 2016, notre camarade Abdul Hakam, un membre de « Militan Indonesia » — la section indonésienne de la TMI — a été envoyé en prison pour trois mois à cause de son activité syndicale. Hakam est un syndicaliste du FSPBI-Kasbi Gresik, un des rares syndicats radicaux en Indonésie.

Tout comme Agus Budiono, qui est aussi du FSPBI-Kasbi Gresik, il tombe sous le coup de la « Loi contre les actes déplaisants ». Leur seul crime est d’être du côté des travailleurs.

 

Double attentat meurtrier à Bruxelles – Que faire pour mettre fin à cette barbarie ?

Notre solidarité va d’abord et avant tout vers les familles des victimes des attentats terroristes à Bruxelles. Le premier constat qui s’impose est que, quel que soit le niveau de sécurité (policiers et militaires), rien n’a pu arrêter ces attaques barbares et lâches. Malgré la présence des patrouilles de para-commandos à l’aéroport et dans les métros, et la surveillance accrue de la police depuis les attentats parisiens en novembre, il est impossible de les arrêter de cette façon-là. L’arrêt généralisé voulu hier par le gouvernement a paralysé une bonne partie de la ville. Maintenir ce « lockdown » mettrait à l’arrêt tout Bruxelles.

Bernie Sanders, Donald Trump et la polarisation politique américaine

Les Etats-Unis sont entrés dans une période de grande instabilité politique et sociale. La campagne des primaires pour la présidentielle de novembre 2016 est un tournant dans l’histoire de ce pays. Les scenarios élaborés par les dirigeants des deux grands partis de la classe capitaliste, les Républicains et les Démocrates, ont été bouleversés par l’irruption de Donald Trump et Bernie Sanders – le premier sur la droite du spectre politique, le deuxième sur sa gauche. L’establishment américain a perdu le contrôle de la situation.

 

Goodyear, Air France – Appel à la solidarité internationale

Le 12 janvier dernier, huit anciens salariés de Goodyear, dont cinq élus CGT, ont été condamnés à deux ans de prison, dont 9 mois ferme. Officiellement, cette peine sanctionne leur participation à la « séquestration » de deux cadres dirigeants de Goodyear, pendant 30 heures, en janvier 2014. Après 7 années de lutte contre la fermeture de leur usine, à Amiens, les salariés se heurtaient au mutisme de la direction, qui refusait de répondre à leurs revendications. En retenant les deux cadres dirigeants dans les locaux de l’usine, les travailleurs ont cherché à obtenir la discussion qui leur était refusée. Les deux dirigeants de Goodyear n’ont pas été maltraités ; ils pouvaient téléphoner ; ils avaient de quoi boire et manger.

Agressions à Cologne: Contre le racisme et le sexisme, pour l'unité de classe

Plus de cinq cents plaintes pour agressions et harcèlement ont été déposées à la police de Cologne pour la nuit du réveillon du Nouvel An. Ce qui s'est réellement produit pendant cette nuit reste flou. Il est peu probable que nous ayons jamais une vision claire de ces événements, étant donné la façon dont ils ont été appropriés par la propagande raciste.