youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

Socialist Fightback Student Web banner

Corée du Sud : manifestations de masse et crise de régime

En octobre dernier, la Corée du Sud a plongé dans l’une des plus profondes crises politiques de son histoire. Des manifestations se sont tenues toutes les semaines, rassemblant plusieurs centaines de milliers de personnes dans les rues de Séoul (un million à la mi-décembre), pour demander le départ de la présidente Park Geun-hye. Il s’agit des plus importantes manifestations dans ce pays depuis la fin des années 1980, lorsque la mobilisation des travailleurs et des étudiants avait renversé la dictature militaire en place depuis 1961.

 

Notre camarade emprisonné en Indonésie : appel aux dons et aux messages de solidarité !

#FreeHakamAndAgusLe matin du 7 avril 2016, notre camarade Abdul Hakam, un membre de « Militan Indonesia » — la section indonésienne de la TMI — a été envoyé en prison pour trois mois à cause de son activité syndicale. Hakam est un syndicaliste du FSPBI-Kasbi Gresik, un des rares syndicats radicaux en Indonésie.

Tout comme Agus Budiono, qui est aussi du FSPBI-Kasbi Gresik, il tombe sous le coup de la « Loi contre les actes déplaisants ». Leur seul crime est d’être du côté des travailleurs.

 

Chine : de violentes manifestations révèlent l'instabilité du régime

Des milliers de manifestants se sont violemment heurtés aux autorités dans le district du Linshui, à l'est du Sichouan. Les manifestants demandaient à ce que le tracé d'une future ligne de TGV passe par Linshui. Ils ont été accueillis par des matraques et des balles en caoutchouc, on signale plusieurs centaines de personnes blessées par la police et les unités tactiques. Le fait que les autorités aient eu la main si lourde sur la répression est révélateur de l'instabilité du régime.

Bangladesh : la tragédie de Savar montre le véritable visage de la croissance sous le capitalisme

Le monde entier a été choqué par la catastrophe du Bangladesh, qui s’est déroulé le 24 avril dernier, dans la ville de Savar, située à une trentaine de kilomètre de Dacca, la capitale. Un immeuble de 9 étages, le Rana Plaza, s’est brusquement effondré. Il abritait 5 ateliers de confection textile, tous travaillant en sous-traitance pour des grandes marques occidentales.

Congrès des marxistes au Pakistan

Le 32ème congrès de nos camarades pakistanais s’est tenu les 9 et 10 mars. Le nombre de camarades et de sympathisants présents dépasse les prévisions. Avec 2800 camarades qui y ont assisté, il s’agit du plus grand congrès de l’histoire de cette organisation que l’on appelle The Struggle (La Lutte), qui est affiliée, comme La Riposte, à la Tendance Marxiste Internationale. Des militants sont venus à Lahore depuis des régions très éloignées. Ce n’est pas chose facile au Pakistan. Les transports coûtent cher. Les chemins de fer pakistanais, en pleine crise, occasionne des retards importants. Beaucoup d’étudiants, de jeunes chômeurs et de travailleurs qui ne peuvent pas supporter les frais de déplacement ont pu assister au congrès grâce aux collectes réalisées au cours de ces derniers mois.