youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

L’image contient peut-être : 2 personnes, gros plan et texteLes élections françaises du 23 avril et 7 mai prochains promettent d'être les plus imprévisibles de l'histoire de la Ve République. Les deux partis traditionnels qui se partagent le pouvoir depuis des décennies sont menacés de ne même pas se rendre au deuxième tour.

Tandis que l'attention des gens a été d'abord captée par la montée de Marine Le Pen et du Front National et que les médias n'en ont que pour le « phénomène Emmanuel Macron », la spectaculaire montée de Jean-Luc Mélenchon et de la France Insoumise dans les sondages représente pour les marxistes le fait le plus intéressant de cette campagne.

Mélenchon a tenu des rassemblements de masse à travers tout le pays, en appelle à une « révolution citoyenne » et son programme comprend des mesures audacieuses telles une taxe de 100% sur les revenus de plus de 400 000 euros et la semaine de travail de 32 heures. La montée de Mélenchon est sans aucun doute un symptôme de la radicalisation à gauche des masses françaises.

Le 5 avril dernier, La Riposte socialiste de l'UdeM a organisé une conférence-discussion portant sur les élections en France attirant plus de 40 personnes. Nous diffusons ici la vidéo de la présentation donnée par notre camarade Hélène Bissonnette, qui explique dans ses grandes lignes les principaux développements qui ont marqué la campagne présidentielle et fournit une perspective marxiste pour la lutte contre les partis de l'austérité et de la xénophobie en France.