youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

La chute d’Alep et la propagande impérialiste

Les images de Syriens victimes de bombardements, à Alep, suscitent l’indignation sincère des peuples du monde entier. Dans les grands médias, par contre, elles font surtout couler des larmes de crocodiles. Les journalistes et politiciens qui se succèdent sur les plateaux de télévision, ces derniers jours, pour condamner solennellement le bombardement d’Alep-Est, ne disent pas un mot des victimes innocentes de l’offensive en cours à Mossoul – ou encore de la guerre ignoble que le régime saoudien mène au Yémen.

L’impossible cessez-le-feu en Syrie

Après le marathon diplomatique de la fin de l’été, un énième cessez-le-feu a été conclu le 10 septembre dernier. Il est entré en vigueur deux jours plus tard, mais s’est effondré en moins d’une semaine, dans un concert d’accusations mutuelles entre les Etats-Unis et la Russie.

Les femmes et la révolution au Pakistan

pakistanvrouwenUne des soirées du congrès mondial de la Tendance marxiste internationale, tenu en juillet dernier, a été consacrée à la situation des femmes au Pakistan. La discussion s’est tenue suite à la demande de nombreux camarades intéressés par l'activité politique des femmes dans un pays avec de graves problèmes. Anam Rab s’est exprimée pendant une demi-heure et a répondu à de nombreuses questions sur l'engagement d'une femme marxiste au Pakistan.

Turquie : Erdogan affermit son trône sur un baril de poudre

LMAS world Erdogan 5252F4F55E30422B BA33A9C5991EC11E 20160716175826e président turc Erdogan et son parti, l’AKP, ont longtemps joui d’une popularité importante, dans le pays. Elle était notamment nourrie par une phase de croissance économique, dans les années 2000. Mais la crise de 2008 y a mis un terme brutal. Avec l’application de politiques d’austérité de plus en plus sévères, la base de soutien d’Erdogan a vacillé. C’est dans ce contexte que s’est déroulée la tentative de coup d’Etat du 15 juillet dernier.