youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

La Constitution du NPD : Défendons la propriété sociale, défendons le socialisme

Le Comité des Statuts du NPD fédéral a proposé de réécrire le préambule de la constitution du parti. Le nouveau libellé est censé être un compromis, après tout la droite du parti a été battue en 2011, quand elle a essayé de supprimer toutes les références au socialisme. Toutefois, ce nouvel amendement n'est pas un compromis du tout et marque un virage important vers la droite. Le « socialisme » est relégué dans le passé d'une manière symbolique. Plus particulièrement, les articles sur la propriété sociale sont supprimés et remplacés par la primauté du marché. C'est une ironie amère, précisément au moment où le « marché » nous montre son échec lamentable au niveau mondial et au Canada. La suppression de la défense de la propriété sociale offre également la possibilité au parti de soutenir la privatisation des services publics. Les délégués doivent rejeter cette dérive vers la droite.

Sommet de l’indexation : pas de solution derrière la mascarade

Le projet péquiste du Sommet sur l’enseignement supérieur est entamé. Il a entraîné depuis quelque temps une humeur cynique chez les participant-e-s et sympathisant-e-s du mouvement étudiant du printemps dernier.

Il y a déjà trois semaines, le Ministre Pierre Duchesne a décidé que la gratuité scolaire n’est pas envisageable pour ce gouvernement. Il était déjà de notoriété publique que le Parti Québécois cherchait à indexer les frais de scolarité au coût de la vie : «une hausse perpétuelle» comme l’a dit l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ).

École marxiste internationale de Montréal : éducative et enthousiaste

Pour une quatrième année consécutive, l’École hivernale de la Tendance marxiste internationale de Montréal s’est déroulée du 15 au 16 février. La qualité des présentations, le climat d’enthousiasme qui régnait dans l’auditoire devant la présentation des bases du marxisme, ainsi que les commentaires de chacun des participants, nous permettent de dire que le tout fût un franc succès. C’était d’ailleurs une grande première pour nous, puisque nous avions la chance d’avoir un événement parfaitement bilingue en Amérique du Nord.

L’austérité «péquiste» et les tâches de Québec solidaire

Pendant une période de plusieurs mois, un mouvement de masse a secoué la Province de Québec et forcé une élection. Même le PQ s’est tassé vers la gauche, en proposant une annulation de la hausse des frais de scolarité, de la loi 78 et en proposant d’autres mesures progressives. Cependant, dans son premier budget, le gouvernement Marois a fait marche arrière sur ses promesses formulées lors de la dernière campagne. Face à cette hypocrisie du PQ qui s’est affiché comme l’option progressive, la possibilité de former un véritable parti représentant les travailleurs et la jeunesse est immense. Particulièrement pour le parti de gauche Québec solidaire dont le potentiel est le plus élevé depuis la création du parti. Mais comment Québec solidaire peut-il bénéficier de cette situation et construire une alternative pour les travailleurs–es qui cherchent une manière de combattre l’austérité?