youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

Socialist Fightback Student Web banner

Fédéral

Le rapport de la Commission vérité et réconciliation met en lumière le « génocide culturel » capitaliste contre les Premières Nations

Le gouvernement du Premier ministre Stephen Harper a réagi avec un silence assourdissant à la publication du rapport et des conclusions de la Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVR) le 2 juin dernier, qui a qualifié le système des pensionnats autochtones d'acte de « génocide culturel. » Apparaissant lors d'une cérémonie de clôture au Rideau Hall, M. Harper n'a pas dit un mot au sujet de la Commission ou de ses 94 recommandations, et depuis lors, a seulement continué à se distancer du rapport. Son indifférence à l'impact catastrophique des pensionnats reflète les véritables priorités du gouvernement fédéral et sa réticence continue à répondre aux souffrances des peuples autochtones.

Un point de vue socialiste du congrès du NPD fédéral 2013

Avec la dilution de la constitution fédérale du NPD, le parti a fait un pas vers la droite lors de son congrès à Montréal. Cette étape reflète une évolution similaire au sein des partis ouvriers sociaux-démocrates au niveau international, et c'est une ironie tragique compte tenu de la crise actuelle du capitalisme. Cependant, aussi décevant qu'il est, le retrait d'un préambule constitutionnel que personne n'avait jamais lu ne change pas fondamentalement le caractère du NPD. En raison de la crise, les mouvements de masse sont inévitables; ceux-ci à leur tour se refléteront dans les organisations de masse.

La Constitution du NPD : Défendons la propriété sociale, défendons le socialisme

Le Comité des Statuts du NPD fédéral a proposé de réécrire le préambule de la constitution du parti. Le nouveau libellé est censé être un compromis, après tout la droite du parti a été battue en 2011, quand elle a essayé de supprimer toutes les références au socialisme. Toutefois, ce nouvel amendement n'est pas un compromis du tout et marque un virage important vers la droite. Le « socialisme » est relégué dans le passé d'une manière symbolique. Plus particulièrement, les articles sur la propriété sociale sont supprimés et remplacés par la primauté du marché. C'est une ironie amère, précisément au moment où le « marché » nous montre son échec lamentable au niveau mondial et au Canada. La suppression de la défense de la propriété sociale offre également la possibilité au parti de soutenir la privatisation des services publics. Les délégués doivent rejeter cette dérive vers la droite.