youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

L’économie collaborative, l’avenir de l’emploi et le « post-capitalisme » - troisième partie

Dans la dernière partie de son étude sur l’émergence de l’économie de partage, Adam Booth analyse le nouveau livre de Paul Mason, PostCapitalism, qui traite des effets des technologies de l’information et de leurs apports contradictoires au sein d’un système capitaliste en proie aux crises. Quelle est la route qui permettra à la société d’utiliser l’abondance de technologies et de richesses que nous voyons aujourd’hui autour de nous ?

L’économie collaborative, l’avenir de l’emploi et le « post-capitalisme » - deuxième partie

Nous publions ici la deuxième partie de cette série.

L’économie « collaborative » n’est pas la seule à connaître un incroyable essor : c’est également le cas de l’économie « à la demande ». Jusqu’à maintenant, l’accent était surtout mis sur les bénéfices apportés aux clients par ces services « à la demande ». De nombreux enthousiastes s’extasiaient sur les nouvelles possibilités offertes par un simple effleurement d’écran d’iPhone : de la commande d’un service de ménage pour leur appartement ou d’une course de taxi bon marché à deux heures du matin.

 

L’économie collaborative, l’avenir de l’emploi et le « post-capitalisme » - première partie

La seconde décennie du XXIe siècle est riche de technologies et d’innovations, des voitures sans conducteur aux imprimantes 3D, en passant par la montée des objets connectés, reliant hommes et équipements à travers le globe. Les techno-utopistes et les capitalistes libertaires nous ont promis un monde d’abondance, un système de production et de distribution ultra efficace et une vie de loisirs. Pourtant, quel est le lot des 99 % de la population ? Crises écologiques, stagnation séculaire et inégalités insupportables.

A la mémoire de la Commune (Lénine)

Quarante ans se sont écoulés depuis la proclamation de la Commune de Paris. Selon la coutume, le prolétariat français a honoré par des meetings et des manifestations la mémoire des militants de la révolution du 18 mars 1871 ; à la fin de mai, il ira de nouveau déposer des couronnes sur la tombe des communards fusillés, victimes de l’horrible « semaine sanglante » de mai et jurer une fois de plus de combattre sans relâche jusqu’au triomphe complet de leurs idées, jusqu’à la victoire totale de la cause qu’ils lui ont léguée.

Hillary Clinton, le féminisme libéral et l'émancipation des femmes

Dans de sa campagne pour l'investiture démocrate, Hillary Clinton tente de se présenter comme la championne des droits de femmes, faisant appel à la solidarité féminine (sisterhood) et à la possibilité de devenir la première présidente américaine afin de mobiliser les appuis. Bien qu'il y ait effectivement une couche de la jeunesse qui la perçoive comme la candidate la plus progressiste du fait de son genre, beaucoup de jeunes femmes et hommes américains voient clair dans son jeu, et la voient comme faisant partie d'un establishment qu'ils haïssent de plus en plus.