youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

Aidez-nous à construire les forces du marxisme au Québec et au Canada!
Abonnez-vous au journal La Riposte socialiste dès maintenant!

  • Victoire de la CAQ et montée de QS : Reflets de la polarisation politique au Québec

    L’élection québécoise de ce lundi marque la fin d’une époque. L’appui aux deux partis de l’establishment, le PQ et les libéraux, s’est effondré et a atteint son niveau le plus bas dans l’histoire. C’est la CAQ qui en a profité, elle qui formera un gouvernement majoritaire. Mais cette élection marque aussi une polarisation à gauche avec la montée de Québec solidaire. Read More +
  • ÉCOLE MARXISTE D'HIVER 2019

    Nous dédions l'École marxiste de 2019 à Rosa luxemburg avec des présentations sur sa vie et ses idées. L’École marxiste de 2018 a attiré plus de 230 gens et nous espérons que nous aurons encore plus de gens en 2019! Inscrivez-vous dès aujourd’hui! Read More +
  • La lutte des classes et la question nationale au Québec

    Joel Bergman, de la rédaction de La Riposte socialiste, jette un regard sur l’état actuel du mouvement indépendantiste québécois, le compare à l’Écosse et à la Catalogne, et explique la position que les marxistes devraient prendre. Read More +
  • Doug Ford réprime les manifestations étudiantes

    Le premier ministre ontarien Doug Ford a annoncé qu’il forcera les universités et les collèges à appliquer une soi-disant « politique de liberté d’expression ». Cette « politique de liberté d’expression » est en fait une loi anti-manifestation, une muselière pour les étudiants qui veulent manifester de façon légitime contre les fascistes et les racistes sur les campus. Read More +
> <
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

La Riposte socialiste Numéro 37

Bureau 2018Fiers des succès des dernières années, les camarades de La Riposte socialiste franchiront une nouvelle étape dans le développement des forces révolutionnaires au Canada avec l’acquisition d’un bureau à Montréal. Pour ce faire, il nous faudra trouver les fonds nécessaires, et nous avons besoin de votre aide pour y arriver!

Il y a plus de 10 ans, nous nous sommes établis à Montréal et avons lancé le journal La Riposte peu de temps après, en 2009. Depuis lors, nous avons connu des avancées impressionnantes, et la dernière année fut particulièrement exceptionnelle. Nous avons engagé notre premier permanent francophone à Montréal au début de 2017, et avons également connu notre École marxiste d’hiver de Montréal la plus réussie de notre histoire en février dernier, alors que plus de 220 camarades provenant du Canada, des États-Unis, de France, du Royaume-Uni, de la Suisse et du Mexique se sont rassemblés pour discuter des idées révolutionnaires de Karl Marx. Dans le reste du pays, nous nous sommes procuré une imprimante pour notre bureau à Toronto, et avons également connu notre Congrès le plus réussi en mai dernier, avec plus de 110 participants. Au cours des deux dernières années, La Riposte socialiste a connu une croissance rapide qui nous a permis de devenir le groupe marxiste le plus gros et le plus organisé au pays.

Les succès de La Riposte socialiste ne sont pas le fruit du hasard. Bien que le Canada n’ait pas encore été frappé par la même crise économique et politique qui secoue bien des pays, la situation mondiale produit ses effets sur la conscience d’un grand nombre de travailleurs au pays. De manière encore plus remarquée, la jeunesse canadienne se radicalise et est plus que jamais à la recherche d’une solution de rechange au système capitaliste.

Ayant su demeurer à l’affût de cette radicalisation, La Riposte socialiste a mis beaucoup d’énergie dans le travail sur les campus collégiaux et universitaires, où elle a su devenir une force d’attraction auprès des étudiants à la recherche d’idées révolutionnaires. Nous avons d’ailleurs lancé La Riposte socialiste étudiante l’année dernière, afin de donner une bannière commune à notre travail auprès des étudiants radicalisés, du Québec jusqu’en Colombie-Britannique. Et c’est le travail sans relâche des camarades pour expliquer avec patience les idées marxistes au sein du mouvement des travailleurs et de la jeunesse qui nous a permis de devenir la seule organisation marxiste ayant une importante présence au Québec et au Canada anglais, surmontant ainsi les divisions nationales.

La croissance de nos rangs nous place désormais dans une position fantastique pour propager les idées marxistes à travers le Canada et le Québec. Dans cette perspective, l’acquisition d’un bureau à Montréal sera d’une aide précieuse afin de coordonner et professionnaliser le travail des marxistes et faire avancer la lutte contre le capitalisme.

À cet égard, l’expérience des camarades torontois nous a permis de comprendre quels sont les avantages d’avoir un bureau pour les militants marxistes. Il y a certes des aspects pratiques non négligeables comme le fait d’avoir plus d’espace pour tenir des rencontres éducatives et d’organisation et posséder un lieu central pour la distribution de notre journal et de littérature marxiste. Mais les avantages d’un bureau dépassent les aspects simplement pratiques. Il s’agira d’un véritable point de ralliement pour les militants marxistes et d’un lieu visible pour tous les travailleurs et jeunes à la recherche d’une solution de rechange à l’austérité et aux misères du capitalisme.

Cela étant dit, la lutte contre le capitalisme ne nous épargne pas de devoir travailler dans les limites de ce système. Cela signifie que les coûts liés au bureau sont substantiels. En plus du coût du loyer, nous devrons débourser pour les frais d’électricité et pour l’accès à Internet et à une ligne téléphonique. De plus, pour rendre notre bureau opérationnel, nous aurons besoin de bureaux, tables, chaises, étagères, bibliothèques, classeurs, matériel informatique et autres accessoires nécessaires au bon fonctionnement de nos activités.

Comment aider?

C’est dans l’esprit du financement collectif par le mouvement ouvrier que nous sollicitons l’aide de nos sympathisants dans le mouvement. Nous vous invitons à contribuer à la hauteur de ce que votre situation financière vous permet. Une cotisation mensuelle de 5$, 10$, 50$ ou même 100$ peut nous aider à payer le loyer et les factures courantes. Chaque sou compte!

Une autre façon d’aider est de vous abonner à notre journal La Riposte socialiste ou Fightback (30$ pour 10 numéros envoyés par la poste). Tout autre don sera également une aide précieuse dans la poursuite de notre travail. Pour faire un don, prendre un abonnement ou nous donner une cotisation mensuelle, suivez ce lien : https://marxiste.qc.ca/rejoignez-nous.html

Vous pouvez aussi nous faire don d’objets de bureau en bon état si c’est une possibilité pour vous. Si vous avez du matériel de bureau à nous donner, contactez-nous à lariposte@marxiste.qc.ca ou en téléphonant au 514-973-9614.

 

Aidez-nous à faire ce pas de plus dans la lutte pour le socialisme!

Rejoignez La Riposte socialiste!

Les idées de Karl Marx

Marx avait raison

Karl Marx 014

Un spectre hante l’Europe : le spectre du communisme. » Ainsi commence le Manifeste du Parti communiste. Plus de 160 ans après l’écriture de ces mots, le spectre du marxisme raisonne comme jamais, le nombre de ses sympathisants et détracteurs grandissant quotidiennement. 

Le capitalisme mondial

Perspectives pour la lutte des classes

womens march on washington 2017

La situation mondiale actuelle est caractérisée par une crise à tous les niveaux : économique, financier, social, politique, diplomatique et militaire. La cause principale de cette crise réside dans l’incapacité du capitalisme à développer les forces productives à l’échelle mondiale. Cela signifie que les masses vont devoir faire face à des décennies de stagnation – ou de recul – de leurs conditions de vie.

La question nationale

39501

La question nationale domine la politique canadienne depuis très longtemps. Dans le reste du Canada, les médias et le gouvernement bourgeois fédéraliste tournent en dérision les « séparatistes » « qui tentent de diviser le pays ». Au Québec, certains affirment que l’oppression des Québécois sera réglée avec la souveraineté. Que veut dire tout cela?