youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

revolutionary ideas FB bannerFR

Fidel Castro est mort – Vive la révolution cubaine!

À 22h29 le vendredi 25 novembre, le leader de la révolution cubaine, Fidel Castro, est décédé à l’âge de 90 ans. Son frère Raúl a annoncé la nouvelle au peuple cubain et au monde entier autour de minuit lors d’une allocution télévisée. Sa mort n’a pas été une surprise, puisqu’il était malade depuis de nombreuses années et avait déjà quitté ses fonctions politiques officielles, mais la nouvelle a tout de même causé une onde de choc parmi ses amis comme ses ennemis.

Retrait de Fidel Castro : les vautours planent au-dessus de Cuba

Fidel Castro est décédé hier, le 25 novembre, à l'âge de 90 ans. Sa mort met un énorme point d'interrogation sur l'avenir de la Révolution cubaine. L'article suivant a été écrit en 2008 quand Castro a été forcé de ne pas se présenter à la présidence de Cuba pour des raisons de santé. Les questions auxquelles il répond sont d'une brûlante actualité aujourd'hui.

 

Les leçons à tirer de l'histoire des Black Panthers

BPwithrifleLe mouvement #blacklivesmatter montre clairement que, malgré la lutte qui a eu lieu dans le passé pour les droits civiques, les inégalités et le racisme sont toujours florissants en Amérique. De nombreux jeunes cherchent des réponses et une façon de pouvoir changer la société. En tant que marxistes, nous nous trouvons en première ligne des luttes contre toutes les formes de discrimination. Nous pensons que pour réussir, ces luttes doivent se mener en parallèle avec celles de la classe ouvrière unifiée, contre le capitalisme et pour le socialisme. A l’occasion des cinquante ans du mouvement, nous nous proposons d’analyser ici les réussites et les échecs d’une de ses expériences les plus inspirantes.

 

La victoire de Donald Trump et la faillite du « moindre mal »

Manifestation contre TrumpLa victoire de Donald Trump a envoyé une onde de choc aux quatre coins du monde. Le Washington Post évoque un événement « cataclysmique ». Il faut dire que ce quotidien américain avait, des mois durant, annoncé une « confortable » victoire de Clinton, comme l’avaient d’ailleurs fait la plupart des « experts » des autres grands médias. Clinton était leur candidate, la candidate de l’establishment. Elle avait le soutien des sections décisives de la classe dirigeante américaine, qui considéraient le milliardaire populiste et réactionnaire Donald Trump comme trop instable, imprévisible et provocateur.

« Bienvenue au Maroc, ici nous broyons les gens ! »

Manif Maroc Mouhcine KikriOutrés, des dizaines de milliers de Marocains sont descendus dans les rues le weekend dernier, après qu’un vendeur de poisson ait trouvé la mort, broyé par un camion poubelle alors qu’il tentait de récupérer sa marchandise confisquée par la police locale. Des images du corps broyé, gisant dans le camion, ont été postées sur les réseaux sociaux et ont déclenché une vague de réactions indignées.