youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

Aidez-nous à construire les forces du marxisme au Québec et au Canada!
Abonnez-vous au journal La Riposte socialiste dès maintenant!

revolutionary ideas FB bannerFR

Municipales au Venezuela : victoire du camp révolutionnaire

L ors des élections municipales du 8 décembre dernier, le mouvement révolutionnaire vénézuélien a remporté une nouvelle victoire face à l’oligarchie et l’impérialisme. Le Parti Socialiste Unifié du Venezuela (PSUV) et ses alliés du Grand Pôle Patriotique (GPP) ont recueilli 5,1 millions de voix (49,2 % des suffrages), contre 4,4 millions de voix pour l’opposition (42,7 %). Si on ajoute les candidats bolivariens extérieurs au GPP, le résultat des forces progouvernementales s’élève à plus de 54 % des suffrages. Le taux de participation était de 58,9 %, contre 54 % lors des élections régionales de décembre 2012.

Face à la guerre économique, solidarité avec la révolution vénézuélienne !

À la veille des élections municipales du 8 décembre, au Venezuela, les actions de spéculation, de stockages clandestins et de surévaluation volontaire des prix se sont intensifiées. Le gouvernement vénézuélien du Président Maduro a dénoncé un « coup d’Etat au ralenti ». L’inflation annuelle est montée à 74 % et l’index de pénurie atteint le niveau record de 22 %.

États-unis - Le contrôle des armes et la lutte des classes

Les tueries au Colorado et Connecticut, à Boston et à travers le pays (qui ont eu lieu en 2012 et au printemps 2013) ont choqué beaucoup de gens. Comme nous l’avions expliqué précédemment dans les pages deSocialist Appeal, ces incidents répétés de violence sont un signe de la décadence du capitalisme américain. Le déclin du capitalisme n’offre aucun futur pour la jeunesse d’aujourd’hui, seulement du désespoir et d’illusoires distractions et évasions. Chômage élevé, dette, manque d’infrastructure de santé, aliénation et sentiment général d’insécurité sont suffisants pour pousser certains à l’extrême. C’est seulement en changeant la société, en offrant à chacun un espoir en un avenir meilleur, en mobilisant les gens de manière à ce qu’ils veuillent vivre leur vie plutôt qu’elle leur échappe, que nous pourrons en finir avec ces crimes horribles.

Etats-Unis : le « shutdown » illustre la gravité de la crise

Le 1er octobre, le shutdown (la fermeture) de plusieurs administrations et services fédéraux a placé le gouvernement américain au bord de la faillite pendant 16 jours, jusqu’à ce qu’un accord soit trouvé au niveau du Sénat et de la Chambre des représentants sur le vote du budget de l’Etat. Sans accord, le Département du Trésor américain aurait été à court de crédits et aurait été obligé de choisir à quelles dépenses publiques renoncer. Par exemple, les contrôles de santé et les prestations aux anciens combattants auraient cessé.

Aidez La Riposte socialiste dès aujourd'hui à construire les forces du marxisme!