youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

revolutionary ideas FB bannerFR

Le Congrès du Parti Socialiste Unifié du Venezuela

Le deuxième congrès du Parti Socialiste Unifié du Venezuela (PSUV) se tiendra du 21 novembre au 13 décembre prochains. Sa durée – 3 semaines ! – est déjà une indication du fait qu’il ne s’agira pas d’un congrès « normal » dans un pays « normal ». C’est le congrès du parti des masses vénézuéliennes, dans un pays en pleine révolution. D’autres chiffres l’illustrent. Sur les 29 millions d’habitants que compte le Venezuela, le PSUV en organise officiellement 7 millions, parmi lesquels 2,5 millions ont adhéré aux « patrouilles socialistes », un nouveau type de structure de base. Lancées en août dernier, elles doivent permettre une plus grande participation des travailleurs, des pauvres et des paysans à la vie et l’action du parti. Ces chiffres impressionnants laissent loin derrière eux les plus puissantes organisations politiques des travailleurs des pays développés.

Honduras : le régime recourt à la répression - Insurrection dans les quartiers ouvriers

Le mardi 22 septembre, la police et l’armée ont violemment attaqué des milliers de partisans du président légitime du Honduras, Mel Zelaya, qui s’étaient rassemblés devant l’ambassade du Brésil. Zelaya avait été renversé par un coup d’Etat, le 28 juin dernier. Depuis, les travailleurs, les paysans et la jeunesse ont maintenu un mouvement de résistance héroïque face au gouvernement putschiste de Micheletti. A la surprise générale, Zelaya est parvenu à rentrer au Honduras et à trouver refuge dans l’ambassade du Brésil, le lundi 21 septembre, d’où il a lancé un appel à la mobilisation populaire pour le protéger.

Zelaya de retour au Honduras ! Il faut une action de masse pour renverser les putschistes !

Lundi matin, il a été confirmé que Mel Zelaya, le président légitime du Honduras, est actuellement dans la capitale du pays, Tegucigalpa, et plus exactement dans l’ambassade brésilienne. Le président Zelaya y a lancé un appel au peuple du Honduras pour qu’il sorte le protéger. Des dizaines de milliers de personnes ont répondu à cet appel.

Zelaya a été renversé par un coup d’Etat organisé par l’oligarchie, le 28 juin dernier. Depuis, les travailleurs, les paysans et la jeunesse du pays ont mené une lutte héroïque contre les putschistes, qui ont répondu par une répression brutale, des assassinats ciblés, des arrestations massives et un blocus médiatique. C’est uniquement la résistance des masses, dirigée par le Front National de Résistance contre le Coup, qui a permis le retour de Zelaya au Honduras – et non les manœuvres diplomatiques ou la pression internationale (très faible) sur le régime.

Résistance héroïque contre le coup d’Etat au Honduras

Cet article date d’août 2009

Deux mois après le coup d’Etat au Honduras, le 28 juin dernier, la résistance populaire contre les putschistes se poursuit, invaincue. A l’heure où ces lignes sont écrites, les grèves, les rassemblements et les manifestations n’ont pas cessé. La répression brutale, les arrestations, les assassinats ciblés de militants et le quadrillage militaire du pays ne sont pas venus à bout d’un mouvement dont l’organisation s’est renforcée – et qui tire des conclusions politiques de plus en plus radicales.

Appel à la solidarité internationale. Non à l'éviction des travailleurs d'IMPA – une usine occupée.

Nous publions ci-dessous l’appel que nous avons reçu des travailleurs d’IMPA, une usine occupée, en Argentine. Ces salariés sont menacés d’éviction. Nous demandons à tous nos lecteurs de faire largement circuler cet appel et de faire signer la résolution par un maximum de syndicalistes, de travailleurs et d’étudiants.

Le lundi 10 août, les travailleurs d’IMPA (Industria Metalúrgica y Plástica de Argentina), à Buenos Aires, se sont réunis en Assemblée Générale et ont décidé de résister à la menace d’éviction prononcée par le juge Hector Vitale.