youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

Aidez-nous à construire les forces du marxisme au Québec et au Canada!
Abonnez-vous au journal La Riposte socialiste dès maintenant!

Manif 7 octobre 2018Pour une deuxième année consécutive, a eu lieu dimanche dernier la grande manifestation contre le racisme. Les milliers de manifestants s’étaient réunis notamment pour dénoncer le gouvernement Legault et ses politiques annoncées en matière de signes religieux dans le secteur public, qui constituent une attaque évidente sur les musulmanes. Les marxistes de la Riposte socialiste étaient présents en grand nombre.

La manifestation a pris un caractère différent cette année, puisqu'elle s'est tenue à peine une semaine après la victoire de la CAQ aux élections provinciales du 1er octobre au Québec. Dès le lendemain du scrutin, M. Legault a annoncé vouloir interdire les signes religieux pour les employés du secteur public en position d'autorité, s'en prenant ainsi directement aux minorités religieuses, sous couvert de défendre la laïcité. La manifestation a donc attiré une couche de gens particulièrement en colère contre ces mesures discriminatoires. Notamment, la communauté musulmane de Montréal était présente en grand nombre. Les pancartes et les slogans anti-CAQ dominaient la manifestation. Nous avons envoyé un message clair : nous ne les laisserons pas nous diviser!

Les militants et militantes de La Riposte socialiste étaient présents dès 14h armés de la dernière édition de notre journal titrant « Combattons la CAQ! ». Nous avons parlé à des centaines de personnes de la nécessité de lier la lutte contre le racisme et la CAQ à la lutte contre le système capitaliste lui-même, un système qui alimente toutes les formes de divisions et d’oppression. Compte tenu du contexte, notre journal se vendait pratiquement tout seul : nous en avons vendu 164 au total! Ceci montre aussi qu'il y a une volonté grandissante d’en apprendre sur le socialisme et que les idées marxistes sont de plus en plus populaires. Également, beaucoup de manifestants, et tout particulièrement des manifestantes, se sont pris en photo au côté de nos bannières, où l'on pouvait lire « Le racisme ne profite qu'aux patrons. Combattons-le par la solidarité ouvrière ». Le journal La Presse a également offert de la publicité gratuite à notre journal, comme vous pouvez le constater ici.

La manifestation a quitté la place Émilie-Gamelin à 15h30, et s'est dirigée vers le centre-ville, en empruntant le boulevard René-Lévesque. Sur la rue Sainte-Catherine, les passants étaient nombreux à s'arrêter et à filmer la manifestation, appelés à rejoindre le cortège sous les cris de « Avec nous dans la rue ». La Riposte socialiste avait mobilisé une soixantaine de personnes pour l'occasion. Lors de la marche, de nombreux manifestants sont venus grossir les rangs de notre contingent socialiste, scandant en choeur nos slogans, parmi lesquels « Immigrants, travailleurs, même combat! » ou encore « Racisme, sexisme, produits du capitalisme! ». Soulignons que l'accrocheur slogan « Legault has got to go! » a remporté un vif succès! Avec un contingent encore plus important qu'à la manifestation de novembre 2017, nous avons démontré que la construction des forces du marxisme est sur la bonne voie.

La manifestation s'est terminée à l'angle Ontario/Saint-Laurent, où des discours sont venus clôturer l’événement. Un militant de la Riposte socialiste a été parmi ceux qui ont pris la parole à la fin de la manifestation. Il en a profité pour souligner que la crise du système capitaliste provoque une polarisation de la société, à droite comme à gauche. Il a expliqué que dans le contexte de crise, les gens cherchent des réponses, un coupable. Les partis comme la CAQ blâment les minorités religieuses, ce qui est un très bon outil pour diviser les travailleurs. Mais le message de notre camarade était clair : « La crise n'est causée ni par les immigrants, ni par les musulmans, ni par n'importe quelle minorité. La crise est causée par les capitalistes eux-mêmes et leur système pourri. Nous devons lutter contre ce gouvernement des patrons, au moyen de manifestations, de grèves et d'occupations. »

Il a poursuivi en disant : « Certains vont dire que ce n'est pas possible, qu'ils ont une majorité dans l'Assemblée nationale. Mais on peut mobiliser la majorité dans les rues. » Il a évoqué à titre d’exemple le souvenir de la grève générale étudiante de 2012 qui a mené au renversement du gouvernement libéral de Jean Charest. Le discours de notre camarade a suscité un fort enthousiasme et a été vivement applaudi par les manifestants. « Il nous faut une révolution », a-t-il conclu sous les cris de la foule. C'est là un signe que les gens, loin d’avoir peur de la révolution (comme on l'entend souvent), ont soif de changement radical. Vous pouvez visionner son discours ici :

Cette manifestation n’est qu’un avant-goût de ce qui attend la CAQ et ses politiques de division. La prochaine étape doit être la mobilisation massive de la classe ouvrière. Les syndicats ont un rôle crucial à jouer dans la lutte contre la CAQ, et la direction syndicale doit immédiatement entamer la mobilisation de la base. Les manifestations et les grèves devraient être à l’ordre du jour chez tout groupe de travailleurs visé par les mesures racistes de la CAQ. Nous devons faire en sorte que ses projets de loi soient inapplicables.

La Riposte socialiste compte poursuivre la mobilisation contre les politiques de la CAQ. Ce mercredi 10 octobre aura lieu notre conférence-discussion « Comment combattre la CAQ? » à l’UQAM, où nous présenterons une perspective socialiste sur cette question. Cet événement est ouvert à tous ceux et celles qui veulent lutter contre le gouvernement de Legault et ses politiques racistes. Rejoignez-nous dans la lutte contre le racisme et contre la CAQ! Construisons ensemble les forces du marxisme! Luttons pour le socialisme!

IMG 20181007 174853200