youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

Aidez-nous à construire les forces du marxisme au Québec et au Canada!
Abonnez-vous au journal La Riposte socialiste dès maintenant!

Élections au Nouveau-Brunswick : impasse et fin du système à deux partis

briggsgallantLes élections au Nouveau-Brunswick se sont terminées par une impasse sans précédent. Les libéraux de Brian Gallant ont remporté le vote populaire, mais n’ont remporté que 21 sièges, contre 22 pour le Parti progressiste-conservateur de Blaine Higgs. Ce sera le premier gouvernement minoritaire dans la province depuis 1920. Plus de deux semaines après le scrutin, les deux partis ont affirmé vouloir former le gouvernement et il n’est pas encore clair qui sera en mesure de le faire. 

Legault s’en prend déjà aux minorités religieuses

Legault 3À peine élu, le nouveau gouvernement de la CAQ commence déjà à s’attaquer aux minorités religieuses du Québec. Quelques jours seulement après avoir obtenu un gouvernement majoritaire, François Legault et son parti ont indiqué qu’ils seraient plus durs que jamais à l’endroit des gens qui portent des signes religieux dans le secteur public.

Victoire de la CAQ et montée de QS : Reflets de la polarisation politique au Québec

Legault élections

L’élection québécoise de ce lundi marque la fin d’une époque. L’appui aux deux partis de l’establishment, le PQ et les libéraux, s’est effondré et a atteint son niveau le plus bas dans l’histoire. C’est la CAQ qui en a profité, elle qui formera un gouvernement majoritaire. Mais cette élection marque aussi une polarisation à gauche avec Québec solidaire qui a plus que doublé son pourcentage du vote et est passé de trois sièges à dix. Cette situation sans précédent ouvre une nouvelle période de lutte de classe contre le gouvernement caquiste.

 

Doug Ford réprime les manifestations étudiantes sous prétexte de défendre la « liberté d’expression »

fightbackagainstfascismLe 30 août dernier, le premier ministre ontarien Doug Ford a annoncé qu’il forcera les universités et les collèges à appliquer une soi-disant « politique de liberté d’expression ». Soyons très clairs : cette « politique de liberté d’expression » est en fait une loi anti-manifestation, une muselière pour les étudiants qui veulent manifester de façon légitime contre les fascistes et les racistes sur les campus. Ce double discours orwellien signifie que Ford souhaite défendre la « liberté d’expression » de ses amis de droite tout en privant les étudiants et les travailleurs des campus de ce même droit.

Montée de Québec solidaire, l’establishment péquiste en panique

Manon MasséÀ quelques jours du vote, les appuis grandissants envers Québec solidaire provoquent un vent de panique au Parti québécois et chez les médias de l’establishment. Ayant obtenu seulement 7,6% lors de l’élection de 2014, le parti est maintenant à 16-19% selon les récents sondages. Devant cette menace, Jean-François Lisée, avec l’appui des grands médias, a lancé une campagne hystérique de calomnies et de « peur rouge » contre QS, l’accusant d’être « marxiste » et « anticapitaliste ».

Aidez La Riposte socialiste dès aujourd'hui à construire les forces du marxisme!