youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

Socialist Fightback Student Web banner

Le capitalisme est corrompu : Projet Montréal doit combattre les patrons

Partout au Québec, la date prévue des élections municipales est le 3 novembre 2013. Les dernières années ont été une montagne russe de scandales et de corruption pour les politiciens municipaux de la province. Gérald Tremblay, maire de Montréal depuis 2002, a quitté son poste le 5 novembre 2012 après des allégations de corruption et de liens avec la mafia. Son successeur, le maire par intérim Micheal Applebaum, n’a même pas duré jusqu’aux élections où il était censé se présenter. Le 17 juin dernier, il a été arrêté lors d’un raid prévu d’avance par la police, et fait maintenant face à 14 chefs d’accusation incluant fraude, conspiration, abus de confiance et corruption dans les affaires municipales. Comme nous l’avons dit dans de précédents articles, les partis bourgeois de Montréal sont en crise, et Projet Montréal peut capitaliser sur cela, mais seulement s’il présentent un programme radical qui pourra rompre avec le statu quo et s’adresser aux aspirations des jeunes et des travailleurs d’aujourd’hui. Alors que les partis du patronat augmentent les frais et criminalisent les manifestations dans cette ville,  ils prélèvent des milliards de dollars pour ce qu’ils appellent les «demandes» des grandes entreprises. Projet Montréal ne peut combattre la corruption des patrons sans se battre pour les intérêts des travailleurs et de la jeunesse.

La Tendance marxiste internationale au Québec a tenu une rencontre sur « La seconde révolution en Égypte »

Mercredi le 10 juillet, la Tendance marxiste internationale au Québec, réunissant le journal francophone La Riposte et le journal anglophone Fightback, a tenu à Montréal une rencontre publique visant à discuter et à analyser la situation révolutionnaire en Égypte.

La discussion a été initiée par une présentation de la part d'un militant de la Tendance marxiste internationale au Québec.  Le présentateur a offert une analyse de la situation économique et politique en Égypte.  À travers le récit des derniers événements entourant le renversement du président Morsi, nous avons revécu les troublants moments de révoltes populaires égyptiennes, des manifestations aux grèves générales, des attaques des groupuscules fascistes contre la population aux magouilles militaires contre le gouvernement.

La catastrophe de Lac-Mégantic : Qui est responsable?

Le déraillement de train qui a eu lieu dans le petit village du Lac-Mégantic au Québec, le vendredi 5 juillet dernier, a causé tout un choc sur le territoire. Après la confirmation du décès de 37 personnes, 13 autres sont toujours portées disparues, cela fait de cette tragédie le pire accident de train en Amérique du Nord depuis celui de 1989. Ce dernier étant survenu au Mexique avait causé la mort de 112 personnes et blessé 200 personnes. L’angoisse et la peine ont commencé à laisser place à la colère à mesure que les gens ont appris les véritables causes de l’accident — de massives coupes dans le secteur des chemins de fer, notamment au niveau de la sécurité. En plus de la remarque particulièrement insensible d’Ed Burkhardt, le PDG de Rail World Inc., le désastre du Lac-Mégantic nous démontre comment, à cette période-ci, le capitalisme est en train de causer notre perte.

Corruption : Intrinsèque au capitalisme

La scène politique québécoise traverse présentement une période sombre. Alors que les accusations de corruption, fraudes et financements illégaux fusent de partout, voilà que le Maire de Montréal, Michael Applebaum (qui a maintenant donné sa démission), a été arrêté par l’Unité permanente anti-corruption (UPAC). Ces récents événements ainsi que la Commission Charbonneau témoignent d’un système en putréfaction, ce qui contribue largement au marasme de la population à l’égard de ses institutions politiques. Dans un système basé sur la compétition féroce, c’est pratiquement la vie ou la mort pour la plupart des entreprises si elles sont incapables de dégager un profit considérable. Avec les conditions données du capitalisme, il est évident que des tendances de corruption et de fraude se développent.

Conférence marxiste historique au Canada; plus de 60 personnes présentes

Des supporters des journaux marxistes La Riposte et Fightback se sont récemment rencontrés à Toronto pour la 13eme conférence nationale des marxistes du Canada.  Ce fut une conférence historique pour plus d’une raison. Tout d’abord, plus de 60 personnes s’étaient inscrites à la rencontre, ce qui en a fait la plus achalandée de toute l’histoire des marxistes canadiens. Plus important encore, c’était la première conférence nationale entièrement bilingue, où toutes les présentations et discussions ont été traduites au fur et à mesure en français et en anglais.  Finalement, la conférence a eu lieu précisément lors du centenaire de la naissance du marxiste britannique Ted Grant. Ses idées ont été mises de l’avant durant toute la fin de semaine pour bien armer une nouvelle génération de militants dans la lutte contre le capitalisme.