youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

Aidez-nous à construire les forces du marxisme au Québec et au Canada!
Abonnez-vous au journal La Riposte socialiste dès maintenant!

Pourquoi et pour qui la nationalisation?

« Transfert à la collectivité nationale du contrôle et de la propriété des moyens de production appartenant à une entreprise privée ou de l’exercice de certaines activités. » (Le petit Robert)

L’idée de nationalisation au cours de l’Histoire a été utilisée par presque tous les spectres idéologiques politiques tant de la droite que de la gauche. La nationalisation est devenue avec les années un concept flou pour plusieurs personnes, car il existe plusieurs façons de nationaliser. Au Québec, nous avons connu plusieurs nationalisations dans les années soixante-dix et plusieurs québécois ont pu bénéficier de cet enrichissement collectif, pensons à l’expérience d’Hydro-Québec qui a permis à tous les québécois une énergie accessible. Depuis ces années, au Québec, l’idée d’appropriation collective a été mise sur la tablette, pourquoi ? Comprendre les facteurs qui pourraient expliquer cette perte d’intérêt est fondamental pour entrer dans le cœur du sujet.

Le 10 novembre n'était que le début : continuons la mobilisation !

Le 10 novembre n’était rien de moins qu’une journée passionnante pour les étudiantes et étudiants au Québec. C’est plus de 80 syndicats étudiants qui représentent plus de 200 000 membres en grève et environ 30 000 participants qui ont occupé les rues causant des bouchons de circulation au centre-ville de Montréal, qui osera mettre en doute la colère, la volonté de lutter du mouvement?

La menace Legault et les tâches du mouvement ouvrier au Québec

Le 12 décembre dernier, l’exécutif de l’Action démocratique du Québec (ADQ) qui battait dangereusement de l’aile a voté à 85% en faveur d’une fusion officielle avec la toute nouvelle Coalition pour l’avenir du Québec (CAQ) menée de front par l’ex-ministre péquiste François Legault. Ainsi, grâce au bastion adéquiste, la CAQ aura huit membres à l’Assemblée nationale, les quatre ministres restant de l’ADQ et quatre indépendants (soit deux ex-péquistes et deux ex-adéquistes). Du nombre s’est ajouté en janvier l’ex-ministre péquiste François Rebello. La visibilité et les ressources de ce parti seront ainsi augmentées et la classe ouvrière québécoise devrait s’en alarmer.

Grande-Bretagne : la plus grande grève depuis 1926

La grève générale qui a eu lieu en Grande-Bretagne, le 30 novembre 2011, marque une nouvelle étape dans l’histoire politique et sociale du pays. Elle fait suite à d’autres mobilisations massives récentes et confirme la fin de la relative passivité de la classe ouvrière britannique, ces vingt dernières années. L’ampleur de la mobilisation rappelle les grandes journées d’action contre les gouvernements de Heath et de Thatcher, dans les années 70 et 80. Au total, plus de 2 millions de travailleurs ont fait grève. Les attaques contre les retraites, l’emploi et les salaires sont jugées inacceptables par l’immense majorité de la population. Un sondage réalisé par la BBC soulignait que 61 % de la population et 79 % des jeunes étaient solidaires des grévistes.

Exproprions les banques, finançons notre futur !

Lors du dernier septième congrès de Québec solidaire, les membres de la Tendance Marxiste Internationale ont fait circuler ce tract sur la nationalisation des banques.

Malgré la défaite de la proposition, la TMI souhaite toujours faire connaitre sa position.

Aidez La Riposte socialiste dès aujourd'hui à construire les forces du marxisme!