youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

revolutionary ideas FB bannerFR

Québec

Crise au sein de la société québécoise : quel avenir pour Québec Solidaire?

Il y a une immense crise dans la société québécoise. Cette dernière s’est nettement manifestée dans le profond marasme politique qui fait rage actuellement dans la province. L’insatisfaction découlant du désormais haï gouvernement libéral a atteint un niveau record. Pourtant, aucun des partis de l’opposition n’a été formellement en mesure de capitaliser ce mécontentement massif. De récents sondages nous ont démontré régulièrement que le mécontentement envers le gouvernement du Québec est partagé à près de 80% de la population. Jean Charest a obtenu le titre du Premier Ministre le plus impopulaire de l’histoire de la province. Ceci apporte incontestablement de grandes opportunités pour Québec Solidaire, le seul parti qui refuse toutes mesures d’austérité du gouvernement et le seul parti qui propose une vision alternative.

Québec solidaire : vers un programme socialiste

Québec solidaire a déclenché les démarches vers son programme. Nous vous présentons ci-dessous notre contribution aux thèmes de l'économie et du travail. Nous organisons également des cercles citoyens dans le but de promouvoir notre perspective au sein du parti. Joignez-vous à nous et luttez pour un programme socialiste!

Pour un vrai Québec solidaire,

combattez pour le socialisme!

Le congrès de Québec solidaire 2009, une opportunité manquée

Pendant des décennies, au Québec, la politique a été dominée par la question nationale. Depuis l’échec de la grève générale de 1972, le Parti Québécois a revendiqué la direction de la lutte contre l’oppression nationale. Le PQ – devenu un parti bourgeois – a canalisé le mécontentement des Québécois sur le terrain de la lutte nationaliste pour la « souveraineté ». Ils ont utilisé cette revendication pour masquer les différences de classe au sein de la société québécoise – et pour soumettre les travailleurs aux intérêts des capitalistes québécois. On a vu ce qu’était vraiment le PQ lorsqu’en 1976, lors de sa première élection, il a interdit le financement de partis politiques par des syndicats et a écrasé de nombreuses grèves. La bourgeoisie du Québec voulait « son » mouvement national. Cela a écarté la question de classe pendant toute une période, divisant les travailleurs au profit du capitalisme québécois.

Le premier membre de l'assemblée nationale de Québec solidaire : Que faire?

En décembre 2008, Québec solidaire a réussi à faire élire son premier député. Amir Khadir. Le coreprésentant de Québec solidaire s’est fait élire dans le comté de Mercier, à Montréal. Ce fut un événement historique dans la politique québécoise et une énorme percée pour Québec solidaire, un parti qui n’a été fondé qu’en 2006.

Québec solidaire est un parti de gauche, toutefois il n’est pas encore un parti de masse qui prend racine dans le mouvement ouvrier. Il na pas encore réussi a obtenir le support des  principaux syndicats qui sont encore, mais pas pour longtemps, attachés au parti québécois. Par ailleurs, l’élection de Amir Khadir peut servir de revirement qui pourrait transformer Québec solidaire en parti de masse si le travail parlementaire est utilisé de façon positive à construire le parti et à chercher l’appui des travailleurs.