youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

Aidez-nous à construire les forces du marxisme au Québec et au Canada!
Abonnez-vous au journal La Riposte socialiste dès maintenant!

revolutionary ideas FB bannerFR

Solidarité avec les travailleurs et travailleuses de la construction! Il faut défier la loi spéciale!

travailleurs construction greveLes travailleur-euses de la construction entrent aujourd’hui en grève générale illimitée. Les conventions collectives étant arrivées à échéance le 30 avril, les travailleur-euses de l’Alliance syndicale s’étaient dotés de mandats de grève forts, à 93 %, allant jusqu’à 99% chez les syndiqué-es de la Côte-Nord. L’Alliance syndicale est composée de la FTQ-Construction, du Conseil provincial (International), du Syndicat québécois de la construction, de la CSD Construction et de la CSN-Construction, pour un total de 175 000 travailleurs dans les quatre secteurs de la construction (construction résidentielle, génie civil et voirie, industriel, institutionnel et commercial). Le premier ministre Philippe Couillard a ouvertement brandi la menace d’une loi de retour au travail.

Manifestation contre Bombardier: entrevue avec un travailleur

17742258 10154218818716695 1516684161 nLe 2 avril dernier s’est tenue une manifestation spontanée pour dénoncer les salaires indécents des patrons de Bombardier, devant le siège social de l’entreprise, à Montréal. Environ 300 personnes étaient présentes. La Riposte socialiste s’est rendue à la manifestation et en a profité pour faire une entrevue avec Michel Millette, travailleur chez Bombardier et citoyen déçu, a-t-il insisté pour préciser!

La révolte des membres contre l’exécutif de la section locale 113 du SUT (témoignage)

bob kinnearUn millier de membres de la section locale 113 du Syndicat uni du transport (SUT) se sont rassemblés le 19 mars dernier pour la première assemblée générale des membres depuis la crise de désaffiliation qui a éclaté il y a un mois et demi. Ayant vu leur voix systématiquement étouffée par la bureaucratie syndicale jusqu’à maintenant, les travailleur-euses de la base de la section locale 113 ont démontré leur colère en grand nombre et ont blâmé sans équivoque la direction élue. Ceci représente une transformation fondamentale dans la situation au sein du syndicat qui aura certainement des effets dans les mois et les années à venir.

Solidarité avec les travailleurs et travailleuses des postes! Congédions la direction!

Les 50 000 travailleurs des postes risquent d’entrer en grève d’ici quelques jours, dans un contexte où la direction de Postes Canada fait tout en son pouvoir pour provoquer une confrontation. Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) avait offert de repousser de deux semaines l’échéance du lock-out, prévu pour le 2 juillet, mais a essuyé un refus de la part du PDG de Postes Canada, Deepak Chopra. Ce rejet signifie que la tension est à son comble dans les milieux de travail, les travailleurs-euses retenant leur souffle devant la possibilité d’une grève ou d’un lock-out. Quel que soit le chemin que prendra la confrontation, la lutte sera acharnée.