youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

Aidez-nous à construire les forces du marxisme au Québec et au Canada!
Abonnez-vous au journal La Riposte socialiste dès maintenant!

50 000 personnes prennent d'assaut les rues de Montréal pour dénoncer l'austérité.

Des milliers de personnes se sont réunies ce vendredi, à l'angle des rues Sherbrooke et McGill, pour une marche contre les mesures d'austérité imposées par le Gouvernement de Philippe Couillard. Les manifestants provenaient essentiellement des milieux étudiants, des groupes communautaires et des syndicats, notamment l'ASSÉ (l’instigatrice de la manifestation), la FIQ, la CSN, la Fédération autonome de l'enseignement, et des membres de Québec solidaire. Selon des estimations, entre 30 000 et 50 000 personnes se sont données rendez-vous. Autre fait notable, si 50 000 personnes ont parcouru les rues du centre-ville, plus de 82 000 étudiants et étudiantes ont décrété la grève pour cette journée.  Suivant le thème de la manifestation (« L’austérité, une histoire d’horreur »), la foule vivante et animée arborait des costumes effrayant ou brandissait de fausses haches, scies et autres objets tranchants pour symboliser les coupes gouvernementales.

La Rentrée. La Lutte.

Comme à chaque année à pareille date, des centaines de milliers d’étudiantes et d’étudiants du Québec retourneront sur les bancs d’école dès la fin-août afin de poursuivre leurs études postsecondaires. C’est bien connu, les années passées aux études supérieures sont bien souvent « les plus belles années de notre vie ». Quoi qu’il en soit, force est de constater que de plus en plus d’obstacles se dressent devant les étudiant-e-s désireux de cheminer dans leurs études, et que la qualité de l’éducation dispensée est mise à mal par les limites imposées par la société capitaliste.

Sauvons Postes Canada !

Le 11 décembre, après la levée du parlement pour les vacances de Noël, l’administration de Postes Canada a annoncé qu’elle planifiait un arrêt du service de livraison du courrier à domicile. Cette bombe médiatique a défrayé la chronique. Alors que les députés conservateurs allèguent que cette décision a été librement prise par la direction de la société d’état, cette version des faits n'est crue par personne. Les députés conservateurs ont rapidement rappelé la ligne gouvernementale selon laquelle ces coupures étaient nécessaires pour assurer la viabilité de Postes Canada dans le futur. En fait, elles auront vraisemblablement l’effet contraire – préparer le démantèlement et la privatisation de la société de la couronne et la destruction du Syndicat des Travailleurs et Travailleuses des Postes (STTP).

 

Québec: Première grève générale de l’industrie de la construction en 20 ans.

Cinq syndicats, représentant au total 175 000 travailleurs de la construction au Québec, sont entrés en grève dimanche à minuit, suite à l’échec des négociations. Il s’agit de la première grève provinciale de la construction depuis 20 ans. Le chef syndical Yves Ouellet a dit, «Nous avons le droit de grève et nous allons la faire.» La construction s’est arrêtée partout au Québec, malmenant le portefeuille des patrons.

Aidez La Riposte socialiste dès aujourd'hui à construire les forces du marxisme!