youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

Aidez-nous à construire les forces du marxisme au Québec et au Canada!
Abonnez-vous au journal La Riposte socialiste dès maintenant!

Pourquoi il n’existe pas de « consommation éthique » sous le capitalisme

the fairtrade logo 002 1 origCes vingt dernières années, des sujets comme le réchauffement climatique, les ateliers de misère et la maltraitance animale font débat. Dans les années 90, il a été révélé que des entreprises pesant des milliards – comme Nike, Apple, Nestlé et Wal-Mart – forçaient leurs ouvriers à confectionner leurs produits dans des ateliers de misère, ce qui a choqué les consommateurs qui n’avaient jusque-là aucune idée des conditions de travail dans les pays du soi-disant « Tiers Monde ». De plus, la vérité a commencé à circuler concernant la pollution des usines et les changements climatiques causés par l’humain, qui pour la première fois n’étaient plus seulement la préoccupation de scientifiques.

Été 1968: Mouvement étudiant au Mexique

Mexico 1968Lorsque l’on parle de 1968, on pense souvent au mouvement de mai 68 en France. Nous devons toutefois rappeler que mai 68 s’inscrivait dans une vague de mobilisations d’ampleur mondiale qui s’étendait des États-Unis au Mexique en passant par le Pakistan. C’était la fin d’un cycle de croissance qui a permis à l’économie mondiale de croître durant trois décennies à un rythme jamais connu dans l’histoire. Mais cette prospérité des trente glorieuses avait un coût : il fut payé par les travailleurs soumis à des cadences de travail suffocantes. Les mobilisations sociales de 1968, amorcées par la lutte étudiante, permettront ainsi de faire sauter toutes ces contradictions à la surface. Mais contrairement à l’exemple français, au Mexique, la lutte ne s’est guère étendue aux travailleurs et a finalement été écrasée dans le sang.

Redécouvrir nos traditions ouvrières : la grève chez Dupuis Frères de 1952

ph HEC 018 arch xlL’histoire du Québec est riche en grandes luttes ouvrières, des luttes des années 30 à la grève d’Asbestos de 1949, en passant par le Front commun de 1972. Pourtant, l’histoire de notre classe a largement été oubliée. Ces temps-ci, on constate un regain d'activité dans le mouvement ouvrier. La grève générale dans les CPE de Montréal et Laval, les votes de grève massifs chez les chauffeurs d’autobus scolaire partout dans la province, ou encore chez les employés de la STM sont des signes de cet essor de la lutte des classes au Québec. Considérant ce renouveau de la lutte, il convient d’étudier notre histoire afin de nous rappeler nos traditions combatives et de tirer les leçons des grandes luttes passées. L’une de ces luttes est la grève chez Dupuis Frères en 1952 à Montréal, qui a su prouver que les ouvriers et leurs syndicats peuvent gagner contre les patrons lorsqu’ils adoptent des méthodes combatives et sans compromis.

L’année 68 : un mouvement mondial

Mai68 PragueLa contestation sociale, en 1968, ne fut pas limitée à la France. Il s’agissait d’un mouvement de mobilisation à l’échelle mondiale. De l’Italie au Japon en passant par les Etats-Unis, le Mexique, l’Allemagne, la Pologne et la Tchécoslovaquie, la classe ouvrière et la jeunesse entrèrent en action dans un grand nombre de pays.

La révolution de Mai 68

876320506f75e820341087aa3eea489f w720 h661Il y a cinquante ans, la révolution de mai 68 en France débutait. Nous republions cet article publié en 2008 pour le quarantième anniversaire des événements. Les magnifiques traditions de Mai 68 sont toujours vivantes, dans l’esprit des travailleurs du monde entier. Tôt ou tard, il y aura d’autres Mai 68. En ce glorieux anniversaire, nous devons en saisir le flambeau et nous engager à ne pas le lâcher avant d’avoir terminé la tâche entreprise par nos aînés.

Aidez La Riposte socialiste dès aujourd'hui à construire les forces du marxisme!