youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

Aidez-nous à construire les forces du marxisme au Québec et au Canada!
Abonnez-vous au journal La Riposte socialiste dès maintenant!

La « révolution mondiale » : une utopie?

IMT map mondeParmi les arguments souvent avancés par les (ex-)staliniens et les réformistes contre le marxisme, il en est un qui occupe une place particulière : une « révolution mondiale » serait utopique car, nous dit-on, « la révolution ne peut pas éclater dans tous les pays en même temps »! Un argument imparable? Non. D’abord parce qu’aucun théoricien marxiste – ni Marx, ni Engels, ni Lénine, ni Trotsky – n’a jamais pensé ou écrit que la révolution mondiale devait, ou pouvait, être « simultanée ». Ce qu’ils ont tous souligné, par contre, c’est qu'autant la révolution allait nécessairement éclater d’abord dans un pays, autant le socialisme ne pouvait l'emporter définitivement qu’à l’échelle internationale.

Mon parcours du féminisme au marxisme

Womens Strike SpainCet article a été publié sur le site de nos camarades américains le 19 juillet dernier. Il relate l’expérience d’une de nos militantes américaines qui explique pourquoi elle a rejoint la Tendance marxiste internationale.

Karl Marx : penseur, visionnaire et révolutionnaire

1314033 Karl MarxCette année marque le 200ème anniversaire de la naissance de Karl Marx, dans la petite ville de Trier, en Allemagne, le 5 mai 1818. L’occasion est idéale pour se pencher sur ses idées et sur l’héritage précieux que nous a légué sa pensée révolutionnaire. Après 200 ans, les idées de Marx sont toujours d’actualité. À l’heure de la mondialisation, des inégalités grandissantes et de la catastrophe écologique, l’appel de Marx à renverser le capitalisme est plus urgent que jamais.

Pourquoi il n’existe pas de « consommation éthique » sous le capitalisme

the fairtrade logo 002 1 origCes vingt dernières années, des sujets comme le réchauffement climatique, les ateliers de misère et la maltraitance animale font débat. Dans les années 90, il a été révélé que des entreprises pesant des milliards – comme Nike, Apple, Nestlé et Wal-Mart – forçaient leurs ouvriers à confectionner leurs produits dans des ateliers de misère, ce qui a choqué les consommateurs qui n’avaient jusque-là aucune idée des conditions de travail dans les pays du soi-disant « Tiers Monde ». De plus, la vérité a commencé à circuler concernant la pollution des usines et les changements climatiques causés par l’humain, qui pour la première fois n’étaient plus seulement la préoccupation de scientifiques.

Été 1968: Mouvement étudiant au Mexique

Mexico 1968Lorsque l’on parle de 1968, on pense souvent au mouvement de mai 68 en France. Nous devons toutefois rappeler que mai 68 s’inscrivait dans une vague de mobilisations d’ampleur mondiale qui s’étendait des États-Unis au Mexique en passant par le Pakistan. C’était la fin d’un cycle de croissance qui a permis à l’économie mondiale de croître durant trois décennies à un rythme jamais connu dans l’histoire. Mais cette prospérité des trente glorieuses avait un coût : il fut payé par les travailleurs soumis à des cadences de travail suffocantes. Les mobilisations sociales de 1968, amorcées par la lutte étudiante, permettront ainsi de faire sauter toutes ces contradictions à la surface. Mais contrairement à l’exemple français, au Mexique, la lutte ne s’est guère étendue aux travailleurs et a finalement été écrasée dans le sang.

Aidez La Riposte socialiste dès aujourd'hui à construire les forces du marxisme!