youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

Aidez-nous à construire les forces du marxisme au Québec et au Canada!
Abonnez-vous au journal La Riposte socialiste dès maintenant!

Grève étudiante du 15 mars : « Changeons le système, pas le climat! »

manif climatLe vendredi 15 mars dernier, des centaines de milliers de personnes ont pris la rue dans plus de 2000 villes dans 123 pays dans le cadre de la grève mondiale pour le climat. Elles exigeaient que des actions concrètes et immédiates soient prises par les gouvernements pour s’attaquer aux changements climatiques. Au Québec, des manifestations ont eu lieu dans toutes les grandes villes alors que 148 500 étudiants et élèves étaient en grève ce jour-là, et des dizaines de milliers de personnes, en grande partie des élèves du secondaires, ont pris part à la marche organisée à Montréal. Cette grève était la plus grande mobilisation étudiante au Québec depuis la grève générale contre la hausse des frais de scolarité en 2012. Tout le monde pouvait ressentir l’enthousiasme chez les milliers de jeunes mobilisés pour transformer la société. Ce mouvement inspirant marque l’éveil politique d’une nouvelle génération, et porte en lui un potentiel révolutionnaire.

Un programme de transition pour l’environnement

62a823e40367bc6ed42bfa88148b504e w596 h500L’article suivant a été écrit par la section britannique de la Tendance marxiste internationale en 2010. Nous croyons qu’il conserve sa pertinence non seulement pour nos camarades britanniques, mais également, dans ses grandes lignes, pour nous ici.

Déclaration de la Tendance marxiste internationale : Le capitalisme tue la planète – une révolution est nécessaire!

Socialist Appeal Climate« The ocean is rising, and we are too », pouvait-on lire sur une pancarte lors de la récente grève des jeunes pour le climat à Londres. Des jeunes partout dans le monde battent le pavé pour s’attaquer à l’enjeu le plus crucial de notre époque : la catastrophe climatique imminente. Lancées en Suède en août dernier avec les manifestations hebdomadaires d’une élève du secondaire, Greta Thunberg, les grèves des jeunes se sont rapidement propagées à l’échelle mondiale. Dans tous les pays, la situation est la même : une nouvelle génération radicalisée entre sur la scène politique et demande une intervention et un changement de système pour prévenir la destruction de l’environnement.

Pourquoi il n’existe pas de « consommation éthique » sous le capitalisme

the fairtrade logo 002 1 origCes vingt dernières années, des sujets comme le réchauffement climatique, les ateliers de misère et la maltraitance animale font débat. Dans les années 90, il a été révélé que des entreprises pesant des milliards – comme Nike, Apple, Nestlé et Wal-Mart – forçaient leurs ouvriers à confectionner leurs produits dans des ateliers de misère, ce qui a choqué les consommateurs qui n’avaient jusque-là aucune idée des conditions de travail dans les pays du soi-disant « Tiers Monde ». De plus, la vérité a commencé à circuler concernant la pollution des usines et les changements climatiques causés par l’humain, qui pour la première fois n’étaient plus seulement la préoccupation de scientifiques.

Aidez La Riposte socialiste dès aujourd'hui à construire les forces du marxisme!