youtube4.pngfacebooklogocolourtwitterlogocolourflickrlogocolourvimeologocolourrsslogocolour

Aidez-nous à construire les forces du marxisme au Québec et au Canada!
Abonnez-vous au journal La Riposte socialiste dès maintenant!

Vidéos

La lutte des classes dans la République romaine

L’étude de la République romaine permet d’exemplifier à merveille la conception marxiste de l’histoire – le matérialisme historique. Dans le Manifeste communiste, Marx et Engels déclaraient : « oppresseurs et opprimés, en opposition constante, ont mené une lutte ininterrompue, une lutte qui finissait toujours soit par une transformation révolutionnaire de la société tout entière, soit par la ruine commune des deux classes en lutte. » La destinée de Rome constitue l’exemple le plus probant de cette dernière possibilité. Vous trouvez ici une présentation par Vincent R. Beaudoin, militant à La Riposte, sur « La lutte des classes dans la République romaine ».

(Audio) Le mouvement étudiant au Québec

Manifestation etudiante en QuebecAu cours du printemps de 2012, le Québec fut secoué par la plus grande grève étudiante de l'histoire de la province. Trois ans plus tard, les étudiant-e-s de la province ont réinvesti la rue afin de démontrer leur opposition à l'austérité dans son ensemble. Quelles sont les leçons à tirer de ces mouvements? Comment connecter les luttes étudiantes aux luttes ouvrières? Comment réellement vaincre l'austérité capitaliste? Un camarade québécois a répondu à ces questions auprès de camarades belges à Bruxelles, le 24 avril dernier. Nous publions ici l'extrait sonore de sa présentation.

 

Appuyons les grévistes de Renaud-Bray! - Vidéo de la conférence de presse

Il y a environ deux semaines, 250 salariés-es de Renaud-Bray dans 11 succursales ont débrayé, déclenchent une grève générale illimité précédent le temps des fêtes. Organisé par le Syndicat des employées et employés professionnels-les et de bureau, affilié à la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec, les syndiqués-es ont eu assez de l’impasse de 11 mois des négociations.