Le parti
révolutionnaire

École Marxiste d'hiver
de Montréal 2023
18-19 fév.

École Marxiste d'hiver
de Montréal 2023

18-19 février 2023

La
classe
ouvrière
a besoin d'un
parti révolutionnaire

En 1938, Léon Trotsky disait : « La crise historique de l’humanité se réduit à la crise de la direction révolutionnaire. » Alors que la crise historique du capitalisme s’approfondit, pousse des millions de gens à la misère et menace la survie de la planète, ces mots sont d’autant plus vrais aujourd’hui. Dans les dernières années, nous avons vu des mouvements révolutionnaires dans bien des pays mais, en raison du manque de direction révolutionnaire, ces mouvements ont ultimement été défaits. Il est donc urgent de construire le parti révolutionnaire qui puisse intervenir dans le mouvement ouvrier et auprès de la jeunesse. L'organisation révolutionnaire est une arme vitale dans la lutte pour vaincre ce système pourri et instaurer une société socialiste, basée sur les besoins de la majorité plutôt que les profits d’une minorité.

Afin de nous orienter dans cette tâche, l’École marxiste d’hiver de Montréal est devenue au fil des ans un rendez-vous incontournable pour l’éducation des militants révolutionnaires de partout au pays et d’ailleurs. L’an dernier, notre édition en ligne a réuni près de 1200 participants. Pour cette 13e édition de l’événement, nous souhaitons réunir 400 participants, en personne à Montréal, pour discuter des méthodes, des idées et des leçons historiques qui peuvent nous guider dans la construction du parti révolutionnaire.

Comme l'a déjà dit Trotsky, les idées sans une organisation sont comme un couteau sans lame. C’est pourquoi La Riposte socialiste/Fightback, la section canadienne de la Tendance marxiste internationale, existe et fait de la lutte pour la clarté politique notre priorité. À lui seul, un militant socialiste ne peut rien accomplir. Mais sous une bannière commune, avec un programme et des idées communes, nous pouvons avoir un impact immensément plus grand que comme militants isolés.

Luttons pour la révolution socialiste!

Construisons le parti révolutionnaire!

Sujets de discussion et lectures suggérées

Sujets de discussion

Cette année, l'école proposera huit discussions inspirantes parmi lesquelles vous pourrez choisir. Toutes les discussions seront présentées en anglais et en français avec traduction consécutive.

Sélectionnez un sujet dans la liste ci-dessous ou faites défiler pour voir tous les sujets.

Lectures suggérées

Voici quelques lectures suggérées pour ceux qui désirent se préparer pour l’événement. Vous trouverez également des recommandations de lectures pour chacune des séances (cliquez sur les sujets). Leur lecture est facultative et l’événement est destiné à tous les publics, quelles que soient votre expérience ou vos connaissances! (Les options en anglais et en français sont incluses. Certains textes ne sont disponibles que dans une seule langue.)

Ted Grant et la Quatrième Internationale

L'assassinat de Trotsky en août 1940 a porté un coup dévastateur aux forces jeunes et inexpérimentées de la Quatrième Internationale. Malheureusement, les dirigeants de la Quatrième n'étaient pas à la hauteur des tâches posées par l'histoire. Privés de la direction de Trotsky, ils ont commis une série d'erreurs fondamentales. Seule la direction du PCR en Grande-Bretagne a été capable de s'adapter à la nouvelle situation à l'échelle mondiale après 1945. Cela a été le résultat des habiletés théoriques de Ted Grant. Ses écrits sur l'économie, la guerre, la révolution coloniale, et en particulier le stalinisme, ont été, et restent encore, des classiques du marxisme moderne.

Lectures suggérées

Marx contre Bakounine : l’histoire de la Première Internationale

La fondation de la Première internationale menée par Marx a été un énorme pas en avant dans l'histoire du mouvement ouvrier. Elle a uni pour la première fois les travailleurs les plus conscients politiquement dans une même organisation internationale, et permis la diffusion des idées marxistes sur une large échelle. Malgré sa courte durée de vie, elle aura été une anticipation de débats fondamentaux dans l’histoire du mouvement ouvrier. Le conflit entre Marx et l’anarchiste Bakounine portait non seulement sur des questions de théorie économique et politique, mais également sur les méthodes organisationnelles pour arriver à l’émancipation de la classe ouvrière et des opprimés.

Lectures suggérées

La Révolution espagnole de 1936

Franco a mené un coup d'État en Espagne en juillet 1936. Les travailleurs se sont mobilisés pour s'organiser et s'armer afin de gérer l'économie et d'affronter efficacement la rébellion fasciste. La classe ouvrière espagnole s'est battue courageusement, mais il lui manquait un parti et une direction véritablement révolutionnaires. Leurs dirigeants ont intégré le gouvernement bourgeois du Front populaire et sont devenus le principal obstacle sur le chemin de la révolution. Les profondes blessures du conflit sont encore vivement ressenties aujourd'hui, alors que les contradictions restent irrésolues dans la société espagnole. Que pouvons-nous apprendre des sacrifices de la classe ouvrière espagnole pour les appliquer à notre lutte d'aujourd'hui ?

Lectures suggérées

Les leçons de la Révolution indonésienne

Dans les années 1950, l'économie indonésienne est en déclin, et la division entre riches et pauvres s'accentue. Pendant ce temps, le PKI, le parti communiste d'Indonésie, est devenu le troisième plus grand parti communiste du monde, avec trois millions de membres cotisants et le soutien de dix millions de syndicalistes et de paysans organisés. Malheureusement, cette combinaison explosive s'est terminée par le massacre d'un million de communistes en 1965. L'Indonésie est un exemple concret de la façon dont les erreurs théoriques peuvent avoir des conséquences désastreuses.

Lectures suggérées

La lutte pour un parti ouvrier aux États-Unis

Des millions de travailleurs et de jeunes aux Etats-Unis en ont marre des deux partis de la classe capitaliste : les Républicains et les Démocrates. Mais en l'absence d'un parti ouvrier de masse, les électeurs ne disposent que d'un choix limité entre voter pour l'un des partis de la classe dominante, voter pour un minuscule tiers parti ou simplement s'abstenir. Mais pourquoi n'y a-t-il pas de parti ouvrier de masse aux États-Unis ? Pourquoi les tentatives passées d'en créer un ont-elles échoué ? Quelles leçons pouvons-nous tirer de l'histoire afin que cela change à l'avenir?

Lectures suggérées

En défense d’une presse révolutionnaire

Dans son classique « Que faire? », Lénine explique le rôle du journal dans la construction du parti révolutionnaire. Bien que les bolcheviks se soient constitués autour du journal, certains au sein de la gauche se demandent aujourd'hui si les conseils de Lénine sont valables au 21e siècle. L'ère numérique rend-elle la presse ouvrière inutile, ou est-il plus crucial que jamais pour la classe ouvrière d'avoir une voix indépendante?

Lectures suggérées

Pourquoi l’Union soviétique s’est-elle effondrée?

La révolution d'octobre a été le plus grand événement de l'histoire humaine. La classe ouvrière a exproprié les exploiteurs et a commencé la transformation socialiste de la société. Pourtant, ce qui a fini par être construit en URSS n'était pas le socialisme, mais une épouvantable caricature du socialisme. En raison de l'isolement de la révolution et de l'économie sous-développée héritée du tsarisme, une bureaucratie oppressive et corrompue s'est installée. Et pourtant, malgré cet énorme obstacle, l'économie planifiée de l'URSS a réalisé de grandes avancées en termes de développement et de gains sociaux. Qu'est-il donc arrivé à l'Union soviétique en 1991? A-t-elle échoué parce que le socialisme ne peut tout simplement pas fonctionner? La compréhension de l'Union soviétique et des raisons de son effondrement est essentielle pour tous ceux qui luttent aujourd'hui pour le socialisme.

Lectures suggérées

Que faire? La scission Bolchevik/Menchevik

L'histoire du bolchevisme comporte de nombreuses leçons essentielles pour les révolutionnaires d'aujourd'hui - notamment en ce qui concerne les origines du parti révolutionnaire qui a mené les masses à la victoire en Russie. Lors du deuxième congrès du Parti ouvrier social-démocrate russe en 1903, la célèbre scission entre la majorité (bolcheviks) et la minorité (mencheviks) a eu lieu. De nombreux mythes et déformations entourent cette scission. On prétend souvent à tort que les mencheviks défendaient un parti « démocratique » et « décentralisé », en opposition aux tendances « ultra-centralistes » et « autoritaires » de Lénine. En réalité, cette scission sur des questions organisationnelles était une anticipation des différences politiques futures, qui conduiront les mencheviks à trahir la révolution.

Lectures suggérées

Détails de l'événement et inscription

Veuillez lire attentivement toutes les informations suivantes avant d'acheter vos billets.

Lieu et hébergement

L’événement aura lieu au Collège Notre-Dame (3791 Chem. Queen Mary, Montréal, QC H3V 1A8), qui se trouve à 5 minutes à pied de la station de métro Côte-des-Neiges (ligne bleue).

Pour trouver des informations sur les options d'hébergements abordables, veuillez cliquer ici. Les participants sont encouragés à réserver dès que possible car les places sont limitées et il n'y a pas de réservation d'auberge spécifiquement pour les participants de l'École d'hiver.

Prix des billets

Le prix de base de l'école est de 120 $ pour les Montréalais et de 60 $ pour les personnes venant de l'extérieur de Montréal. Ce prix comprend le dîner et le souper du samedi ainsi que le dîner du dimanche.

Le prix de base est établi afin que nous puissions rembourser sans déficit les dépenses prévues pour l’événement, lesquelles ont augmenté considérablement en comparaison des années passées. Comme nous avons besoin d’un plus grand espace pour accueillir autant de gens, les frais de location qui y sont associés sont particulièrement élevés. Nous devons également augmenter notre budget pour la nourriture, pour tenir compte de l’inflation galopante. Nous devons aussi débourser pour les frais de déplacement des présentateurs internationaux, dont la participation permet d’enrichir les discussions politiques. Enfin, comme nous ne voulons pas que les finances constituent une barrière à la participation, nous allouons un certain montant pour accommoder les participants qui ne pourraient pas payer en totalité les frais.

Prix de l’autobus

Nous organiserons également le transport aller-retour en autobus pour ceux qui souhaitent se rendre depuis Toronto. Le prix du billet d'autobus est de 120$. Ce montant s’ajoute au coût du billet d’entrée. Le départ de l’autobus est à 13h (heure normale de l’Est) le vendredi 17 février à Toronto et quittera Montréal le lundi 20 février à 11h30.

Si vous n'êtes pas certains que vous allez prendre l'autobus, vous pouvez acheter seulement le billet et revenir plus tard sur cette page pour acheter le billet d'autobus séparément. Toutefois, faites vite, car les billets d'autobus sont limités !

Subvention

Nous ne souhaitons pas que les finances soient un obstacle à la participation à cet événement et personne ne sera refusé pour des raisons financières. Veuillez nous contacter à lariposte@marxiste.qc.ca ou 438-722-3501 pour obtenir une subvention.