Le vendredi 30 mai, des dizaines de jeunes chômeurs ont organisé un
sit-in pour bloquer la rue qui mène au port de la ville. La population
est sortie dans la rue – hommes et femmes – en solidarité avec la
jeunesse. Ils ont apporté de la nourriture aux manifestants. Le sit-in a
duré jusqu’à samedi dernier. Alors, les forces de répression ont décidé
de disperser le sit-in, en utilisant des chiens policiers, des
matraques et des balles en caoutchouc. Les habitants de cette ville,
connus pour leurs traditions militantes et combatives, ont essayé de se
défendre avec des pierres. Cet affrontement inégal a causé la mort d’au
moins 7 personnes. Des dizaines de manifestants ont été arrêtés.
L’attaque était brutale et n’a épargné personne : hommes, femmes et
enfants. Elle s’est accompagnée de « descentes » dans des foyers – et
leur pillage.

Travailleurs de tous les pays, les masses pauvres et exploitées de
Sidi Ifni ont besoin de votre aide et de votre solidarité ! Nous
demandons à tous nos lecteurs, aux militants ouvriers et syndicaux, aux
organisations de gauche du monde entier de lancer une campagne de
solidarité avec les masses de Sidi Ifni, pour l’arrêt de la répression
et des arrestations, pour la libération des détenus, pour le jugement
des responsables du massacre des manifestants ! Le pouvoir doit
immédiatement répondre aux justes revendications de la population !

Camarades, la situation est très critique. Votre action est
indispensable. Il faut publier ces informations parmi les ouvriers et
les étudiants, ainsi que dans les rangs des organisations syndicales et
partis de gauche. Organisez des actions de solidarité, comme des
rassemblements devant les ambassades marocaines. Envoyez des messages de
protestation et d’indignation aux ambassades marocaines pour avertir le
gouvernement que les jeunes et les travailleurs de Sidi Ifni ne sont
pas seuls !

Une agression contre un est une agression contre tous !

Travailleurs de tous les pays, unissez-vous !